21 janvier 2016

En visitant la maison Feuillette

Plus d’une centaine de personnes ont visité la maison Feuillette tout au long de l’année. Cette vitrine vivante de la durabilité de la construction paille accueille tous les curieux sur simple demande. En attendant les nouveaux visiteurs de l’année prochaine, petit retour sur ceux de cette année 2015 !

Mickey, le gardien actuel de la maison Feuillette nous livre ses impressions :
« Les visiteurs ont été très nombreux, surtout durant les Rencontres Européennes de la Construction Paille (ESBG) qui se sont déroulées en août dernier, rassemblant une vingtaine de nationalités différentes.  »

MF_automne_2014

Durant l’année, Mickey déjà nostalgique, se souvient de l’émotion de cette espagnole lorsqu’elle a découvert la maison.

“Je me suis occupé d’un couple d’australiens avides de tout ce que je leur racontais, ils sont repartis avec des étoiles dans les yeux (sans rire)”.

“Un pasteur est passé à l’improviste avec un couple d’amis qui venaient de loin, j’ai passé une heure avec eux à leur parler de la maison. Deux jours plus tard, dans la boîte aux lettres , il y avait une bonne plaque de chocolat avec un mot gentil du pasteur pour me remercier.”

 

Mickey nous confie : “Depuis le 13 septembre, j’ai fait visiter la maison Feuillette à 66 personnes.
Certains visiteurs sont un peu incrédules sur le matériau paille mais c’est rare.
Un certain nombre d’entre eux ont des projets de construction ou d’isolation et viennent chercher des renseignements ici.
Que des gens sympathiques et souvent émerveillés par cette maison !”

Dix enfants d’une classe de collège sont venus avec leur professeur de Sciences et Vie de la Terre dans le cadre d’une série de cours sur l’écologie. Ils étaient très intéressés .

Pour ce début d’année, les visites reprendront le 2 février.
Pour suivre le mouvement, il vous suffit tout simplement de prendre rendez-vous avec nous sur demande à contact@cncp-feuillette.fr ou par téléphone au 09 74 74 82 30.

 

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter